vendredi 16 août 2013

[Majorque] Alcúdia (Pt. 2)

Pour éviter d’avoir les jambes complètement engourdies, nous prenons la journée du dimanche pour aller voir la ville d’Alcúdia, à quelques kilomètres de Ca’n Picafort, en longeant la côte vers le nord-ouest. Suite aux recommandations du Routard, nous évitons le port ; il est, parait-il, bétonné “à l’extrême”, donc sans un réel intérêt. Nous choisissons de nous balader dans les petites ruelles de la vieille ville fortifiée. Un cadre agréable qui plaira aussi bien aux enfants qu’aux adultes.

alcudia

L’architecture de cette ville et son histoire sont les deux éléments qui rendent cette ville fort charmante, et très intéressante au point de vue culturel évidemment. Tout de suite, on remarque ces ruelles étroites, avec, ici et là, quelques cafés, des salons de thé, ou des bars à tapas. Tout en avançant, on remarque que certaines demeures portent des marques de la Renaissance, dans leurs portes ou fenêtres.

ruelles

Parmi les vestiges qui subsistent, citons les remparts, qui étaient percés par deux portes : la Porte de Xara, ouvrant sur la rue du port, et de l’autre côté, la Porte San Sebastián. Après un renforcement des fortifications au XVIè siècle, une troisième porte fut créée, – la Porte de Vila Roja –, qui elle ouvrait sur un pont de pierre qui aujourd’hui est encore visible.

vilaroja

Nous décidons de monter sur les remparts pour avoir une vue légèrement différente… C’est tout simplement magnifique ! Un paysage à côté duquel on ne peut passer, qu’on peut admirer en profitant d’un vent bien frais.

VueAlcudia

Nous profitons donc de la vue tout en longeant les tours encore présentes et nous nous amusons même à jeter un œil par les meurtrières. Dommage, nous n’avons pas pris d’arc pour décocher une flèche sur le premier venu. Ca aurait pu être rigolo… Ahem! Pour la petite histoire, il a fallu plus de 60 ans pour construire la première partie de la muraille. Après un dernier remaniement en 1660, et un peu moins de 300 ans plus tard, les murs de la vieille ville ont en partie été démolis… L’histoire complète à lire en cliquant sur ce lien.

remparts

Après cette petite balade fort sympathique, nous décidons d’aller manger des tapas, dans un petit restaurant recommandé par le guide du Routard. Service impeccable et rapide, et un coca servi dans un verre de fou (“l’abus total, quoi !”). Ci-dessous, nous avons donc des ailes de poulet avec une petite salade. Déjà plus alléchant que des poivrons verts au gros sel…

tapas

Rendez-vous dans la troisième partie pour la suite de nos aventures !