jeudi 25 juillet 2013

[Majorque] Ca’n Picafort – Hôtel, piscine et plage (Pt. 1)

Nous l’attendions depuis à peine moins de quinze jours, ce voyage, puisque nous avions réservé début juillet. Ce jeudi 18 juillet, nous nous sommes donc rendus à l’aéroport de Liège pour décoller vers l’île de Majorque, dans les Baléares. Il s’agit de la plus grande île des Baléares, sa superficie étant de 3 640 km² d’après les informations données par le Routard. C’est aussi une île très touristique, et on peut rapidement le constater sur les côtes rien que par le nombre d’hôtels qui se succèdent…

1-liege-airport

Il est environ 6 heures du matin lorsque nous embarquons dans l’avion. (Nous avons de la chance pour le moment en Belgique car cela fait quelques semaines que la chaleur est présente et que le soleil brille). D’emblée le staff – très souriant – nous donne les consignes de sécurité habituelles. Après quelques minutes, l’avion se positionne sur la piste et entame son décollage. 2 heures après, nous arrivons à l’aéroport de Palma, où nous devons chercher les représentants Neckermann. Pas facile…

Nous obtenons les informations après dix grosses minutes : un car doit nous amener à notre hôtel. Soit, nous partons à sa recherche grâce aux indications données par l’équipe sympathique de Neckermann. Le trajet prend un certain temps car le chauffeur doit s’arrêter à plusieurs hôtels avant le nôtre. Après une bonne grosse heure, nous arrivons enfin devant l’Exagon Park. Nous passons à la réception pour le check-in et nous obtenons la carte pour la chambre, que nous partons découvrir.

2-chbre-exagonpark

La chambre est plus que correcte, et même si celle-ci n’est pas dans un style extravagant, elle reste sobre et moderne. La première qualité qui nous vient à l’esprit est qu’il fait très propre, il n’y a pas de saletés sur le sol ni dans la salle de bains. Pas de moisissures qui en feraient fuir certains ; les sanitaires étant visiblement très bien entretenus. Petit hic : la chasse d’eau avait parfois tendance à couler, il fallait alors repousser la poignée pour arranger le problème. Rien de bien grave.

Nous rangeons nos affaires, puis nous décidons d’aller prendre un bol d’air “frais”. Il y a une plage à 250 mètres, accessible depuis un chemin privé, ainsi qu’une très belle piscine, entourée d’un très joli parc. Cruel dilemme dès le départ : lorsqu’on descend à l’arrière de l’hôtel, ces panneaux nous proposent deux choix. Il faut alors se mettre d’accord…

3-chemin-prive

Notre choix est fait : pour cette première journée, nous préférons barboter dans la piscine. Première mission : se trouver une place sur un transat. On trouve une place assez rapidement, heureusement. Deuxième mission : se baigner. L’eau est uniquement chauffée grâce à la température ambiante. Il fait très chaud, ce n’est pas rien de le dire, l’eau est à une température idéale pour bien se rafraichir.

4-piscine

Pour un peu varier les plaisirs, nous accédons à la plage de Son Baulo après un bref retour dans la chambre pour se reposer du soleil. L’hôtel propose un charmant petit chemin privé pour y aller beaucoup plus rapidement. On passe à côté d’un grand plan d’eau, sans doute formé grâce à la mer, dans lequel on a pu voir notamment des crevettes et d’autres petits poissons.

6-chemin

J’avais dit “accès rapide” ? En effet, en à peine cinq minutes, nous nous trouvons devant la méditerranée. Un bleu magnifique se présente à nous. Nous sommes plus qu’enchantés! C’est sûr, les vacances commencent bien.

5-playa

Nous nous baladons d’abord le long des rochers, vers l’est. Il existe des sentiers pour les randonneurs, qui permettent de se rendre sur d’autres plages plus à l’est, dans la baie. Il faut compter entre 30 minutes et 1 heure pour cela.

7-rochers

Pour conclure cette petite journée, juste avant d’aller souper, nous décidons de siroter une bonne petite Sangria au bar de la plage. Que demander de plus ?

8-sangria

Un vrai petit délice : vive l’apéro. Une fois terminé, nous décidons de retourner à la chambre pour nous changer. Il est environ 19 heures, l’heure du repas… Direction le restaurant où toutes les odeurs se mélangent. Un buffet à volonté se dresse devant nos papilles émerveillées. On goute de tout : certaines choses nous plaisent, d’autres nous font tirer une petite moue. Globalement, il y a de quoi satisfaire tout le monde, mais certaines préparations sont réalisées différemment de chez nous. Mieux encore : un petit vin rosé très rafraichissant accompagne nos plats.

Nous retournons nous détendre dans la chambre après cette première journée un peu exténuante, surtout à cause du vol et du transfert en car. Nous sommes alors impatients pour les suivantes !