vendredi 28 janvier 2011

[London] 1st Trip : Londres dans toute sa splendeur

Il est certain qu'on ne peut pas tout visiter en un seul week-end à Londres car il y a un nombre incroyable d'attractions ou même d'excursions à faire. J'avais alors décidé de monter dans un bus touristique pour une somme déjà élevée mais le ticket était valable deux journées d'affilée. Il était donc possible de descendre et monter autant de fois que cela me plaisait. J'ai donc fait quelques arrêts, en commençant d'abord par le célèbre Picadilly Circus, où l'on peut admirer défiler des publicités sur écrans géants. Ces enseignes expliquent la popularité actuelle que connait cet espace piéton, qui pour l'histoire a été fondé en 1819.
                    
   
Ce n'est que l'apéritif si l'on peut s'exprimer ainsi. Après avoir un peu fouiné dans les alentours, j'ai repris le bus pour me rendre au prochain arrêt, afin d'y faire une halte quand même plus longue : je veux parler de Trafalgar Square. Rien de tel que cet espace chaleureux afin de faire une petite pause pour dévorer un succulent sandwich. Mais pour les passionnés de visites, on y trouve aussi la National Gallery (fondée en 1824 et terminée en 1838). On y retrouve plus de 1900 peintures de grands peintres comme Claude Monet ou Rembrandt, Léonard de Vinci,... Artiste ou non, il peut être intéressant d'aller y passer un moment. Malheureusement, je n'ai pas eu suffisamment de temps.


Tantôt roses, tantôt blanches, ce sont parfois même des "Hummers". Vous vous grattez le menton en vous posant la question : de quoi parle-t-il ? Il s'agit des limousines. Dans les grandes villes, et même parfois en Belgique, il n'est pas rare d'en croiser. Et le premier réflexe que l'on a, c'est de dégainer notre appareil photo afin de ramener un cliché à nos amis. Surtout quand ce sont de sacrés engins.


L'aventure ne se termine bien sûr pas là. Quelques autres belles rues s'offrent à mes yeux et le décor est tout à fait plaisant, totalement à mon goût. Les heures passent et le trajet suit son cours. Passage furtif sous le "Tower Bridge". Vu d'en dessous, c'est impressionnant et bluffant. Pour votre culture, le pont relie Southwark à la City, tout en franchissant la Tamise. L'origine de son nom ? Cela est dû à la tour de Londres qui se situe seulement à quelques pas de là. Pour les drogués d'architecture, point de vue "plan", voici un schéma qui pourrait vous intéresser. Bien sûr, cela n'a rien à voir avec mon voyage.


Malgré le temps maussade, Londres reste une ville qui se doit d'être visitée au moins une fois dans sa vie, déjà rien que pour l'architecture de celle-ci, et pour bien d'autres raisons : si Madame est avec vous, elle sera ravie de pouvoir essayer des robes chez Harrods, sans peut-être pouvoir les acheter. La légende comme quoi trouver un bon restaurant à Londres est impossible... est restée légende : il est évidemment possible de trouver un lieu agréable où l'on peut se régaler sans pour autant débourser une fortune ! Bref, après cette interruption, mes yeux (et mon objectif) se fixent alors sur Big Ben. Oui Monsieur, la grande horloge à Londres, vous avez bien retenu. Cette grande tour fait partie intégrante du Palais de Westminster. où se trouvent "the Houses of Parliament".


Et pour terminer en beauté, le temps est venu de se rendre au "Buckingham Palace". Ici, je ne vais pas vous proposer une photographie du palais en lui-même, mais plutôt un cliché sur lesquels on peut voir trois gardes. Ce sont bien eux, ceux qui ne sourient pas, ne rient pas, ne bougent pas, malgré la moindre chatouille (quand ils sont dans leur petite maisonnette). Je pense que s'ils s'énervent, ce sera tout de suite moins amusant.


[London] 1st Trip : Madame Tussaud's

Vous connaissez sans doute le musée Madame Tussaud, ouvert il y a maintenant plus de 200 ans, qui contient un tas de statues de cires des plus extraordinaires de par leur réalisme. Celui-ci est situé sur la "Marylebone Rd", et on peut y accéder aisément grâce au métro dont la station n'est qu'à quelques mètres à peine. Découvrez donc quelle est la célébrité sur chacune des photos qui vont suivre.



Même les artistes décédés sont mis à l'honneur : en même temps ils font aussi partie de l'histoire, et en l'occurrence ici, de l'histoire de la musique. Bref, le musée s'étend sur plusieurs étages et dispose même d'une "attraction" dans laquelle vous pourrez reposer vos pieds. Évidemment, impossible de prendre des photos dans celle-ci car l'utilisation du flash était interdite.



Un petit parcours du combattant vous attend dans la partie dédiée au gore et à l'horreur, et pas des moins bizarres puisque il vous faudra échapper à toutes sortes de monstres qui apparaissent ici et là, dans un petit labyrinthe sombre, accompagné par des bruits glauques. Cardiaques et femmes enceintes, évitez de passer par-là : oui, il est possible de passer outre cette animation qui risque de causer des soucis aux plus émotifs d'entre nous. Vous voilà prévenus.



[London] 1st Trip : Room tour

Une petite visite guidée de la chambre s'impose, surtout lorsque sa classe le justifie amplement. La chambre est sobre mais offre un grand confort rien que par la télévision dont elle dispose. Peu de programmes français sont disponibles mais ce n'est pas pour cela que l'on vient à Londres ! Il est aussi possible de brancher un lecteur MP3 pour écouter sa musique, ou bien de consulter sa facture, réglée lorsque le séjour se termine. Et bien sûr, pour les fainéants, la télévision se situe en face du lit : utile pour se pavaner avec un peu de pop-corn devant un film en anglais. Assez inutile lorsque l'on séjourne pour visiter la ville.


Outre le téléviseur LCD, la pièce dispose d'un vaste bureau pour travailler, sur lequel est posé un clavier qu'on peut raccorder à un ordinateur portable, ainsi que d'un câble réseau (bien que la connexion filaire, comme le WiFi, soit payante). Comme je l'ai déjà mentionné dans le précédent article, cet hôtel est destiné à une clientèle autre que les petits voyageurs. Mais rien n'empêche que l'on désire un peu plus de confort lorsque l'on voyage. Surtout quand des réductions se présentent devant votre nez, autant les saisir ! 


Et ce n'est pas fini : la salle de bain est le clou du spectacle, puisque elle dispose d'une douche spacieuse, d'un large évier et d'une baignoire moyenne de taille mais suffisante pour moi. L'entrée dans la pièce se fait par deux portes boisées et vitrées. La pièce est très claire, propre, brillante. Enfin, le personnel s'occupe parfaitement du ménage : la salle de bain, ainsi que toutes les autres pièces, sont correctement nettoyées et rangées. Tout est soigné et fini, il n'y a rien à redire là-dessus, sans compter que les essuies et les échantillons de shampoing sont changés chaque jour, même lorsqu'ils n'ont pas été utilisés !


Petit point négatif, mais sur lequel on fait rapidement l'impasse : la vue sur l'autoroute (motorway) n'est pas des plus agréables, même si en soirée cela permet de réaliser des clichés un peu différents de d'habitude. Et c'est là qu'on se rend bien compte de l'étendue de la ville :


Mais ne soyez pas trop gourmand, et ne vous sentez pas obligé de choisir un hôtel comme celui-ci, car en temps normal, cela s'avère être plus onéreux ! (Je suis parti en octobre, et donc en basse saison, ce qui explique facilement les différences de prix). N'hésitez pas à privilégier les hôtels plus classiques et plus petits, quelle que soit la durée de votre séjour dans la ville. Votre portefeuille en sera ravi.

[London] 1st Trip

Il y a maintenant un peu plus d'un an, j'ai eu l'immense honneur de visiter Londres. Ville charmante et imposante, où toutes les voitures roulent à gauche et où tout se paie en livres. Lorsqu'on arrive à la gare de Londres Saint-Pancras, à l'allure à la fois vieillotte et moderne, et qu'on rejoint le hall principal en empruntant des escalators plus sophistiqués que chez nous rien que par le fait qu'une petite voix prévient de l'arrivée en plusieurs langues, on a cette impression d'immensité comme lorsque l'on débarque pour la première fois dans la gare de Bruxelles-Midi qui est, certes, moins accueillante et chaleureuse. La gare arbore presque une allure d'aéroport, avec sa structure élégante. Sans compter le côté "rétro" lorsque l'on jette un œil en l'air en sortant du wagon.

En Angleterre, les indications sont claires et voyantes : impossible de se perdre dans la gare malgré l'inconnu. C'est donc à grands pas que nous avons rejoint le métro. Par précaution, nous étions munis de cartes magnétiques qui offrent des trajets à prix réduits, cartes que vous pouvez acheter dans l'Eurostar lors de votre voyage.  Le métro londonien, "The Underground", offre la particularité d'être d'une simplicité déconcertante, mais requiert toutefois une connaissance plus que basique de l'anglais, comme un peu tout à Londres, même si vous tomberez parfois nez-à-nez avec des francophones. Chaque arrêt est explicitement indiqué grâce aux haut-parleurs, et toutes les correspondances possibles sont citées pour chacun des arrêts. En addition avec la carte du réseau, le tour est joué !


La sensation d'être en terre inconnue s'estompe vite car tout semble familier, même si les marques typiquement anglaises permettent à la ville de conserver tout son intérêt. D'emblée on tombe nez-à-nez avec l'image du métro londonien, devenue tellement populaire : le cercle rouge avec le nom de la station écrit sur un fond bleu foncé. "Paddington, here we come !". Question culture, le quartier de Paddington se situe dans l'arrondissement de la "Cité de Westminster", au centre de Londres. Sa gare a été construite entre les années 1850 et 1854 environ et relie le quartier à des grandes villes comme Oxford grâce au réseau ferroviaire. De plus elle est desservie par le métro londonien.


L'une des particularités de l'Angleterre, c'est la présence de taxis plutôt originaux. Encore maintenant, on les appelle "cab". Ils ont une forme assez spéciale, et ne sont pas tous jaunes, comme c'est le cas par exemple en Amérique. A l'origine le cab est l'ancêtre du taxi : c'était une voiture à deux roues, encore appelée "hippomobile". Mais prenez garde : aussi beaux qu'ils puissent être, les taxis sont coûteux, quel que soit le pays où vous vous trouvez ! Cependant c'est un pur bonheur pour nos yeux de les contempler lorsque l'on pose le pied hors de la gare...


Le quartier de Paddington semble très chic, surtout lorsque l'on approche de l'hôtel "Novotel Paddington". Les hôtels de ce type sont très répandus dans le monde et sont normalement destinés aux professionnels en voyage.  Le complexe est élégant et l'entrée de l'hôtel est resplendissante, voire éblouissante par sa blancheur éclatante. Le personnel est agréable et dévoué : on ne vous prend pas pour un simple client de passage ! Le bâtiment renferme une piscine ainsi qu'une salle de sport au premier, et possède plus de 10 étages de chambres. Enfin, autour de la piscine, nous avons découvert un sauna et un hammam. Magnifique... et tellement relaxant quand il s'agit de se reposer après une longue journée de découverte ! Un petit aperçu ci-dessous pour vous faire baver :


Que diriez-vous d'un petit plongeon, mmh?